L’entretien mode d’emploi

L’entretien de recrutement est une situation de communication par excellence.
C’est une rencontre au cours de laquelle s’échangent des informations, mais aussi des opinions, des sentiments.

L’objectif de l’entretien est une prise de décision.

Le recruteur s’efforce

  • De résoudre son problème : trouver quelqu’un qui fasse l’affaire.
  • Il ne doit pas se tromper sur son choix.
  • Il doit pouvoir justifier (ou “vendre”) son choix auprès de ses collègues,
  • De vérifier que le candidat choisi correspond bien au poste à pourvoir : il a besoin de le connaîte. Il doit pouvoir le comprendre, savoir ce qu’il peut et veut faire.

Ce que vous devez faire : 

  • Résoudre votre problème : trouver un emploi durable et intéressant et, dans l’immédiat, ne pas manquer une bonne occasion.
  • Démontrer que vous êtes bien “l’homme du poste”.
  • Montrer que vous avez un profil “professionnel” avec des points forts et des atouts.
  • Recueillir toute l’information nécessaire pour prendre votre décision.

L’entretien : sa préparation

La réussite de l’entretien demande une préparation.

1. Sur le plan technique

  • Identifier les buts que l’entreprise poursuit en vous embauchant.
  • Définir les buts, les objectifs que vous poursuivez.
  • Clarifier vos motivations pour le poste proposé ou recherché.
  • Récolter des informations sur l’entreprise, son environnement, sur votre interviewer.
  • Se préparer à répondre aux questions qui vous paraissent difficiles.

2. Sur le plan psychologique

  • Avoir confiance en vous : soyez optimiste.
  • Oublier tout ce que vous avez appris et être naturel, spontané, authentique, détendu.
  • Ecouter l’interlocuteur et essayer de décrire quel est son problème et son souci.
  • Garder son esprit d’initiative en menant par moment l’interview.
  • Répondre à ce qu’il vous demande et non à ce qui vous préoccupe.

3. Sur le plan physique et matériel

  • Soigner sa tenue: ayez une présentation (habillement) qui soit conforme à l’image de la structure qui vous reçoit.
  • Etre à l’heure PAS PLUS TOT QUE 5 minutes ! et si vous êtes en retard ne dépassez pas 15 minutes, au-delà téléphonez et prévenez.
  • Préparer vos documents (Bloc note, stylo, CV, copies de vos diplômes, liste de vos références: nom, adresse, n° de téléphone et tout autre document susceptible d’appuyer votre candidature).

L’entretien : son contenu

Les questions que vous posera votre interlocuteur porteront directement ou “par la bande” sur : 

1. Vous sur le plan professionnel

  • Votre niveau de qualification.
  • Votre passé professionnel en terme d’expérience technique.
  • Vos compétences.
  • Vos aptitudes.

2. Vous sur le plan personnel

  • Votre “caractère”.
  • Vos goûts, intérêts, motivations.
  • Votre “hiérarchie des valeurs”.

3. L’équation possible entre ce “vous” qu’il découvre et :

  • L’emploi qu’il doit pourvoir.
  • L’entreprise dans laquelle il s’agit d’entrer.

4. Les conditions de faisabilité de “vous dans cet emploi”

Les questions à poser

1. L’entreprise

  • Sur le plan économique (et donc la sécurité probable de l’emploi).
  • Enjeu de l’entreprise sur le plan international.
  • Sur le plan humain, évolution du poste à terme.

2. L’emploi en question

  • Contenu (activité principale, tâche, etc. …).
  • Responsabilité, situation fonctionnelle.
  • Conditions de travail.
  • Evolutions possibles.
  • Statut et salaire.
  • Possibilités de formation.

3. L’équation possible entre :

  • Cette entreprise, le poste et vous même avec votre style personnel, goûts, etc….

4. Les conditions “d’acceptabilité” du contrat pour vous: rémunération, avantages divers

 

Coeur de l’entretien :

Faites la part de ce que vous savez faire, voulez faire et ce que vous aimez faire. Sachez immédiatement tirer de votre activité passée des exemples prouvant que vous êtes l’homme de la situation :

  • Par ses idées (augmenter les ventes …).
  • Par son ingéniosité (trouver des méthodes de production nouvelles).
  • Par sa rigueur (réduire les coûts…).
  • Par son contact humain et son tact (apaiser les conflits, etc….).

L’entretien : votre stratégie

Les 6 éléments de négociation

“Il n’y a rien qui trouble autant, qu’un candidat qui fait des concessions sur tout” (propos d’un recruteur).

Le grand art, consiste à négocier les cinq dimensions d’un poste en recherchant un équilibre entre elles. Faites des concessions dans certains domaines et rattrapez-vous sur d’autres.

Les cinq éléments à négocier lors d’un entretien d’embauche sont:

  • Vos responsabilités: quelles sont exactement vos responsabilités en terme d’objectifs, de personnes, de signature d’équipement, de budget ?
  • Vos chances de promotion quelles seront vos possibilités de progression ? Votre promotion sera-t-elle horizontale ou verticale?
  • Vos possibilités de formation : quel type de formation la société pourra-t-elle vous offrir ? Cette formation sera-t-elle en relation avec votre futur emploi ou s’ agira-t-il d’un développement personnel?
  • Vos degrés de compétences.
  • Votre position hiérarchique: à qui rendrez-vous compte ? Qui sera votre supérieur ? Qui évaluera vos efforts et vos succès ?
  • Votre futur salaire: combien et comment serez vous rémunéré pour votre travail ? Y aura-t-il une partie fixe et une partie variable? quand votre salaire sera-t-il révisé?

Traitez le salaire en dernier lieu !

Les 3 parties d’un entretien

L’existence a trois phases : la naissance, l’état adulte et la mort. Les romans ont trois parties : le prologue, le développement et l’épilogue.
Les entretiens ont trois étapes : première prise de contact, l’échange d’informations avec l’évidence d’une motivation, l’intérêt suscité pour la prise d’un autre rendez-vous.

Pour rendre votre entretien plus aisé, plus détendu, partagez le en 3 blocs. C’est facile à retenir.

1. L’ouverture

C’est la partie la plus angoissante mais également la plus intense. Il vous suffit de la réussir pour que l’entretien se déroule favorablement.
Persuadez-vous que tout va bien se passer.
Et surtout, investissez toute votre énergie pour mettre votre interlo¬cuteur à l’aise. Lui aussi a peut-être le trac… alors souriez-lui.

2. Le corps

Partagez-le en 3 parties.

  • Dans un premier temps, sécurisez votre interlocuteur en répondant à ses questions de façon succincte, précise et étayée : illustrez vos réponses d’exemples.
  • Dans un deuxième temps, après avoir gardé un “profil bas” , posez des questions pour découvrir les problèmes auxquels la structure doit faire face et montrez que vous pouvez être la “solution”.
  • Ensuite dans un troisième temps, faites définir votre futur emploi en l’abordant sous les six aspects: – Responsabilité – Promotion -Hiérarchie – Formation – Compétences – Salaire (toujours pour la fin).

3. La clôture ou verrouillage

Enfin, verrouillez votre entretien, saluez votre interlocuteur et quittez la pièce.

Visualisez cette structure et gardez-la en mémoire durant tout l’entretien.